Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Publié le par Morrigann

Schaeffer_Anne_Mary_Barrows_Annie__Le_cercle_littraire_dplu.jpgLe cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.

 

 

Résumé :

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

 

 

Mon avis :

Un livre qui se dévore grâce à sa forme (des lettres de différents protagonistes), le style par conséquent très vivant et les thèmes abordés (lecture, amitié, amour, la guerre, …) permettent à tous les types de lecteurs de s’y retrouver. J’ai particulièrement apprécié le personnage d’Elizabeth qui apparait au fil des lettres et qu’on apprend à connaître. La manière de faire découvrir la manière dont les îliens ont vécu la guerre est elle aussi novatrice (pour moi), didactique et intéressante puisque ce sont des « témoignages » des membres du cercle et les recherches de Juliet qui permettent au lecteur de se faire une idée de ces années d’Occupation. Enfin, mention spéciale au personnage d’Adélaïde Addison (ceux qui ont lu ou liront le livre comprendront), qui m’a beaucoup amusée.

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article