Les Caprices de Marianne

Publié le par Morrigann

55124-0.jpgLes Caprices de Marianne d'Alfred de Musset.

 

 

Résumé :

La pièce se passe à Naples. Elle raconte l'histoire de Cœlio, un jeune homme amoureux qui rêve de conquérir Marianne, épouse du juge Claudio. N'osant l'aborder, il tente d'abord d'utiliser l'entremise de la vieille Ciuta, qui n'obtient rien de la jeune femme que l'affirmation de sa fidélité conjugale. Cœlio fait alors en dernier recours appel à son ami Octave, viveur et libertin, cousin du mari de Marianne. Celle-ci continue de refuser ses avances mais tombe peu à peu amoureuse du messager : par caprice, elle lui offre même un rendez-vous où elle lui annonce sa décision de prendre un amant, mais surtout lui avoue à demi-mot son amour.

 

 

Mon avis :

Cette pièce est dans la même veine qu'On ne badine pas avec l'amour. Alfred de Musset reprend les stéréotypes habituels du théâtre comique avec le jeune homme beau et amoureux, le vieil époux soupçonneux et la belle jeune femme au-dessus de tous soupçons. Mais, au delà du comique, certaines scènes ont un ton nettement plus dramatique. Ici, l'écriture ne touche pas au magnifique comme avec Cyrano de Bergerac (http://morrigann.over-blog.fr/article-27673907.html), mais à la réalité. Qu'ils soient indéniablement burlesques ou non, les personnages sont nettement plus ancrés dans la vérité et la vie de tous les jours que le théâtre de Molière. C'est beau. C'est triste. C'est Musset.

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article